L’incidence des maladies rénales a une croissance très rapide.Participer á la mission de prevention et de prise en charge des problèmes rénaux.

« Table of Contents

11 Maladie rénale chronique: Signes et Diagnostic

Topics
  • Maladie rénale chronique: Signes et Diagnostic
  • Signes
  • Diagnostic

Au cours de la maladie rénale chronique (MRC), le temps nécessaire pour la perte de la fonction rénale va de quelques mois à quelques années permettant au corps de s’adapter aux effets néfastes de la MRC. En plus, le rein a d’importantes potentialités compensatrices visant à rééquilibrer ses fonctions. C’est pour cela que les personnes ayant une MRC ne présentent aucun symptôme tant que la fonction rénale n’est pas presque entièrement altérée. Le rein assure plusieurs fonctions dans l’organisme (excrétion de déchets et produits toxiques et l’excédent en liquides, contrôle de la pression artérielle, contrôle de l’équilibre ionique, production de globules rouges etc...) En effet, selon l’importance des perturbations de la fonction rénale, les signes cliniques diffèrent d’un patient à l’autre.

Quels sont les symptômes de la maladie rénale chronique?

Les symptômes de la MRC varient en fonction de la sévérité de l’atteinte rénale. Pour une bonne compréhension et une meilleure approche thérapeutique, la MRC est classée en 5 stades sur la base de la valeur du débit de fltration glomérulaire (DFG). Ce DFG renseigne sur la qualité de l’épuration du sang par les reins et il peut être calculé à partir de la valeur de la créatinine sanguine. Le DFG est une évaluation fdèle de la fonction rénale et sa valeur normale doit être supérieure à 90 ml/mn.

Durant les stades précoces de la maladie rénale chronique, la plupart des patients n'ont aucun symptôme.
Maladie rénale chronique: Signes et Diagnostic 53.
Stades Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 Stade 5
DFG Normal MRC Minime MRC Modérée MRC Sévère MRC Stade terminal
GFR >90 ml/mn 60-89 ml/mn 30-59 ml/mn 15-29 ml/mn <15 ml/mn

MRC stade 1 (fonction rénale 90-100 %)

Le stade asymptomatique précoce de la MRC sans altération de la fonction rénale (créatinine sanguine normale) correspond à la MRC stade 1. Il peut être détecté seulement à travers des bilans de routine réalisés pour d’autres affections. Les manifestations biologiques de la MRC stade 1 sont une protéinurie, des anomalies morphologiques observées à la radiographie, l’échographie, l’ IRM ou le scanner, ou une histoire familiale de polykystose rénale.

MRC Stade 2 (fonction rénale entre 60-89%)

C’est une MRC au stade minime. Les patients sont souvent asymptomatiques mais peuvent présenter des mictions nocturnes fréquentes (nycturie), une élévation de la pression artérielle, des anomalies des urines ou une légère élévation de la créatinine sanguine.

MRC Stade 3 (fonction rénale 30-59%)

C’est une MRC modérée. Les patients peuvent être asymptomatiques ou présenter quelques symptômes associés à des anomalies urinaires et une élévation de la créatinine sanguine.

Une hypertension sévère et non contrôlée chez le sujet jeune est une présentation fréquente de la MRC.
54. Sauvez Vos Reins

MRC Stade 4 (fonction rénale 15-29%)

C’est une MRC sévère. Au cours de ce stade, il existe des symptômes variables pouvant être non spécifques et relativement sévères. Ces symptômes relèvent souvent plus de la maladie qui est à l’ origine de l’insuffsance rénale.

MRC Stade 5 (fonction rénale inférieure à 15%)

C’est le stade d’insuffsance rénale terminale très sévère. A ce stade, beaucoup de symptômes sont présents et peuvent être modérés à sévères menaçant le pronostic vital. Malgré un traitement médical agressif et bien conduit, les signes d’IRC continuent à s’aggraver nécessitant le recours à la dialyse ou à la transplantation rénale.

Les symptômes les plus fréquents de la MRC sont :
  • Manque d’appétit, nausées et vomissements.
  • Faiblesse, fatigue et perte de poids.
  • Œdèmes des membres inférieurs, mains et visage surtout autour des yeux.
  • Hypertension artérielle, spécialement chez le sujet jeune, ou hypertension artérielle sévère non contrôlée.
  • Pâleur causée par l’anémie, elle-même secondaire à une baisse de la production de l’érythropoïétine par le rein.
  • Insomnie, manque de concentration et vertiges.
  • Démangeaisons, crampes musculaires ou agitation
  • Douleur du dos juste sous les côtes.
  • Besoin d’uriner plus fréquemment que d’habitude surtout la nuit (nycturie)
La MRC est une cause fréquente d'anémie qui ne répond pas aux traitements.
Maladie rénale chronique: Signes et Diagnostic 55.
  • Douleurs osseuses et fractures chez les adultes, retard de croissance chez les enfants, dus à une baisse de la production de la forme active de la vitamine D par les reins.
  • Baisse de l’activité sexuelle et dysfonctionnement érectile chez les hommes et perturbations du cycle menstruel chez la femme.
  • La MRC est fortement associée à une augmentation des décès d’origine cardio-vasculaire.

Quand peut-on suspecter une MRC chez un patient hypertendu?

On suspecte une MRC chez une personne hypertendue si:

  • Age inférieur à 30 ou supérieur à 50 ans au moment du diagnostic de l’hypertension;
  • Si la pression artérielle est très élevée au moment du diagnostic (supérieure à 200/120 mm Hg);
  • Si l’hypertension artérielle reste sévère et incontrôlée malgré un traitement bien conduit
  • Si le patient présente des troubles de la vision liés à l’hypertension artérielle
  • Présence de protéines dans les urines
  • Hypertension artérielle associée à des symptômes suggestifs de MRC comme la présence d’œdèmes, perte de l’appétit, faiblesse etc...

Quelles sont les complications possibles des stades avancés de la MRC?

L’insuffsance rénale sévère et progressive durant la MRC peut

Faiblesse, manque d'appétit, nausées et vomissements sont les signes les plus précoces et les plus fréquents de la MRC.
56. Sauvez Vos Reins

être à l’origine de complications engageant le pronostic vital du patient. Ces complications sont à type de:

  • Diffcultés respiratoires sévères et douleurs thoraciques liées à une rétention d’eau dans les poumons (œdème pulmonaire) et des chiffres de pression artérielle très élevés ;
  • Nausées et vomissements sévères.
  • Faiblesse importante
  • Complications neurologiques: confusion, somnolence, convulsions et coma.
  • Elévation du potassium dans le sang (hyperkaliémie), elle peut altérer la fonction cardiaque et ainsi menacer la vie du patient.
  • Apparition d’une péricardite ou infammation de la membrane qui enveloppe le cœur (péricarde).

Diagnostic de la maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique est souvent asymptomatique aux stades précoces, seuls les tests de laboratoire permettent de la détecter. La prescription des tests de laboratoire se fait en cas de suspicion de MRC basée sur des signes cliniques ou en cas de prescription de routine chez un patient à haut risque de développer une MRC. Trois paramètres simples permettent de la dépister: prise de la pression artérielle, recherche d’albumine dans les urines et créatinine sanguine.

1. Hémoglobine

Chez une personne atteinte de MRC, le taux d’hémoglobine et souvent bas. Cette baisse de l’hémoglobine (anémie) est liée à une baisse de la production de l’érythropoïétine par les reins.

Trois tests simples peuvent sauver vos reins. Prendre la tension artérielle, rechercher des protéines dans les urines et calculer le DFG.
Maladie rénale chronique: Signes et Diagnostic 57.

2. Tests Urinaires

La présence d’albumine ou de protéines dans les urines (albuminurie ou protéinurie) est un signe précoce de la MRC. Ainsi, une faible albuminurie, appelée microalbuminurie, est le signe le plus précoce de la MRC chez le diabétique. La présence de protéines dans les urines peut se voir en cas d’exercice physique intense ou en cas de forte fèvre. Il est donc nécessaire d’éliminer toutes les autres causes de protéinurie avant d’étiqueter le patient comme porteur d’une MRC.

3. Créatinine et urée sanguines, DFG

Il existe des méthodes simples et accessibles pour dépister et surveiller une altération de la fonction rénale. Avec l’aggravation de l’atteinte rénale, les valeurs de la créatinine et de l’urée dans le sang augmentent. Une surveillance régulière de la créatinine aide à évaluer la progression de la maladie rénale chronique et son évolution sous traitement. La valeur de la créatinine dans le sang est un bon marqueur de la fonction rénale, mais l’estimation du DFG en permet une évaluation plus exacte. Le DFG permet de détecter la MRC au stade précoce et est plus fable que le dosage de la créatinine. Le DFG se calcule à partir de l’âge du patient, son sexe et sa valeur de créatinine. Le DFG permet le diagnostic et la surveillance de l’évolution de la MRC. Selon la valeur du DFG, on classe la MRC en 5 stades. Cette classifcation est utile pour une meilleure prise en charge.

4. Echographie rénale

L’échographie est un examen simple et très utile pour le diagnostic de la MRC. Quand elle montre des reins ratatinés, elle signe le

Des reins de petite taille et rétractés à l'échographie sont le signe d'une maladie rénale chronique.
58. Sauvez Vos Reins

diagnostic de MRC. Cependant, des reins de taille normale ou même augmentés de volume peuvent se voir en cas de MRC secondaire à une polykystose rénale, à la néphropathie diabétique et à l’amylose rénale. L’échographie permet de diagnostiquer la MRC secondaire à une obstruction des voies urinaires notamment par les calculs.

5. Autres analyses

La MRC est à l’origine de plusieurs perturbations dans le fonctionnement des reins. Pour évaluer ces troubles, plusieurs examens peuvent être réalisés. Les tests les plus fréquemment demandés sont l’ionogramme sanguin et le pH (sodium, potassium, magnésium, bicarbonates), des tests d’hématologie à la recherche d’une anémie (hématocrite, ferritine, saturation de la transferrine, frottis sanguin), des examens pour évaluer l’état des os (calcium, phosphore, phosphatases alcalines, hormone parathyroïdienne). D’autres tests permettent d’évaluer l’état général du malade (albuminémie, cholestérol, triglycérides, glycémie et hémoglobine glyquée ou HbA1c, ECG et échocardiographie).

Quand est-ce qu’un patient atteint de MRC doit consulter en urgence le médecin?

Un patient atteint de MRC doit contacter un médecin immédiatement s’il développe les signes suivants:

  • Une prise de poids rapide et inexpliquée, associée à une baisse du volume des urines, une aggravation des œdèmes, un essouffement ou des diffcultés respiratoires en position couchée.
  • Douleurs thoraciques, battements du cœur rapides ou au contraire lents.
En cas de fèvre, de développement de nouveaux symptômes ou une aggravation rapide des symptômes préexistants, il faut consulter en urgence.
Maladie rénale chronique: Signes et Diagnostic 59.
  • Fièvre, diarrhée sévère, manque d’appétit sévère, vomissements sévères, présence de sang dans les vomissements ou une perte de poids inexpliquée
  • Faiblesse musculaire récente.
  • Apparition d’une confusion, somnolence ou convulsions.
  • Aggravation récente d’une hypertension artérielle bien contrôlée jusqu’ à présent.
  • Urines rouges ou saignement excessif.
wikipedia
Indian Society of Nephrology
nkf
kidneyindia
magyar nephrological tarsasag