L’incidence des maladies rénales a une croissance très rapide.Participer á la mission de prevention et de prise en charge des problèmes rénaux.

« Table of Contents

4 Diagnostic des maladies rénales

Topics
  • Les Tests sanguins
  • Les examens radiologiques
  • Biopsie rénale

L’adage «Mieux vaut prévenir que guérir» trouve tout son sens dans la prise en charge des maladies rénales. Celle comme la maladie rénale chronique est incurable et le coût du traitement aux stades avancés est exorbitant. Une personne ayant une maladie aussi redoutable peut être asymptomatique, c’est à dire que la personne ne présente aucun symptôme apparent. Si le diagnostic est porté tôt, le malade peut être soigné par un traitement médical. Donc, chaque fois qu’on suspecte un problème rénal, il est judicieux de consulter sans tarder afn de faire un diagnostic précoce.

Qui devrait se faire explorer ses reins? Quels sont les facteurs de risque de développer une maladie rénale?

N’importe qui peut faire une maladie rénale mais le risque est plus important chez une personne:

  • Ayant des symptômes d’une maladie rénale.
  • Diabétique.
  • Souffrant d’une hypertension artérielle non contrôlée.
  • Ayant une histoire familiale de maladie rénale, diabète ou hypertension.
  • Tabagique, obèse ou ayant plus de 60 ans.
  • Sous traitement antalgique depuis longtemps.
  • Histoire de malformations congénitales de l’arbre urinaire.

Le dépistage chez les personnes à haut risque de développer une maladie rénale aide à connaitre le diagnostic précocement.

Les stades précoces de la maladie rénale chronique sont souvent asymptomatiques, les examens de laboratoire sont le seul moyen de les dépister.
Diagnostic des maladies rénales 15.

Comment diagnostiquer les problèmes rénaux? Quels sont les tests réalisés habituellement?

Pour diagnostiquer les affections rénales, le médecin établit l’histoire de la maladie, examine le patient et prend sa tension artérielle. Puis il prescrit des tests au niveau du sang, des urines et des radiographies.

1. Les tests urinaires

Différents paramètres peuvent être étudiés au niveau des urines afn de rechercher une maladie rénale.

Les tests urinaires de routine

  • sont simples, peu coûteux et très utiles pour le diagnostic.
  • Certaines anomalies urinaires fournissent d’importants indices diagnostiques. Mais des tests urinaires normaux n’écartent pas une affection rénale.
  • La présence de protéines au niveau des urines (protéinurie) peut se voir dans plusieurs affections rénales. Elle ne doit jamais être négligée. La présence des protéines dans les urines peut être le premier signe, le plus précoce et l’unique anomalie d’une affection rénale chronique (également dans les affections cardiaques). Par exemple, la protéinurie est le premier signe de l’atteinte rénale au cours du diabète.
  • La présence de pus (globules blancs) dans les urines indique la présence d’une infection des voies excrétrices urinaires.
  • La présence de protéines et de globules rouges indique une maladie rénale infammatoire (ex: glomérulonéphrite).
Les tests urinaires sont très importants pour le diagnostic précoce des maladies rénales.
16. Sauvez Vos Reins

Microalbuminurie

La microalbuminurie signife qu’une très faible quantité de proteine est présente dans les urines. Ce test fournit le premier et le plus précoce élément en faveur d’une atteinte rénale au cours du diabète. A ce stade, la maladie peut être réversible si un traitement approprié est mis en route. La protéinurie (albuminurie) est négative à ce stade.

Autres tests urinaires

  • Albuminurie des 24 heures: chez les patients ayant une protéinurie positive, il est nécessaire de déterminer la valeur de cette protéinurie dans les urines de 24h. Ce test permet d’évaluer la sévérité de la maladie et d’adapter le traitement pour faire baisser les valeurs.
  • Culture des urines et étude de la sensibilité des bactéries aux antibiotiques: cet examen nécessite 48 à 72 heures et donne des informations sur le type de bactérie responsable de l’infection du tractus urinaire, son degré de résistance aux antibiotiques guidant ainsi le choix des antibiotiques les plus effcaces pour la traiter.
  • Recherche de BAAR dans les urines: à la recherche d’une tuberculose urinaire.

2. Les Tests sanguins

Plusieurs examens sanguins sont nécessaires pour établir le diagnostic de maladies rénales.

  • Créatinine et Urée

Les concentrations sanguines en créatinine et en urée refètent le

Le dosage de la créatinine dans le sérum est le test sanguin standard pour dépister et surveiller une insuffsance rénale.
Diagnostic des maladies rénales 17.

fonctionnement des reins. La Créatinine et l’urée sont 2 déchets que le rein enlève du sang. Si la fonction rénale est altérée, les concentrations de la créatinine et de l’urée augmentent. La valeur normale de la créatininémie se situe entre 0.9 et 1.4 mg/dl (9 – 14 mg/l) et la valeur normale de l’urée sanguine se situe entre 20 et 40 mg/dl (0,2 – 0,4 g/l). L’augmentation des concentrations suggère une altération de la fonction rénale. La créatininémie est plus fable que l’urée pour évaluer la fonction rénale.

  • Hémoglobine Les reins sains participent à la fabrication des globules rouges qui contiennent l’hémoglobine. Si le taux d’hémoglobine est bas, on parle d’anémie. L’anémie est fréquente en cas de maladie rénale chronique. Cependant, l’anémie peut survenir au cours d’autres maladies. Donc, l’anémie n’est pas spécifque des maladies rénales.
  • Autres tests sanguins On demande habituellement d’autres analyses comme la glycémie (taux de sucre dans le sang), le taux des protéines dans le sang, le cholestérol, les électrolytes (sodium, potassium et chlore), la calcémie, la Phosphorémie, le taux des bicarbonates, le titre des ASLO, le complément…etc.

3. les examens radiologiques

  • Echographie des reins L’échographie est un examen simple, utile, rapide et sans danger pour le patient et qui fournit certaines informations comme la taille des reins, la présence de kystes ou de tumeurs. L’échographie permet également de détecter les obstacles sur les voies urinaires
Les tests les plus importants pour le dépistage des maladies rénales sont les tests urinaires, la créatinine sérique et l'échographie des reins.
18. Sauvez Vos Reins

(reins, uretères ou vessie). En cas d’insuffsance rénale chronique, les reins sont souvent de petite taille.

  • Abdomen sans préparation Cet examen est utile pour rechercher des calculs au niveau du système urinaire.
  • Urographie Intra-Veineuse (UIV) L’UIV (ou aussi appelée pyélographie intra-veineuse) est une série de radiographies particulières. Durant sa réalisation, on injecte un produit dit radio-opaque, c’est-à-dire visible sur les clichés. L’injection se fait dans l’une des veines du bras. Apres injection, le produit passe par le rein et il est excrété dans les urines. Donc, les urines deviennent opaques aux rayons X et permettent ainsi la visualisation du tractus urinaire: reins, uretères et vessie. Les clichés radiologiques pris en série et à des moments déterminés montrent l’anatomie et le fonctionnement du système urinaire. L’UIV permet de voir les calculs, les obstructions, les tumeurs ainsi que les anomalies de fonction et de structure des reins. En cas d’insuffsance rénale, l’UIV n’est pas recommandée du fait de l’injection du produit de contraste qui peut endommager le fonctionnement des reins defcients. En effet, l’excrétion du produit peut être très lente et la visualisation des reins peut être insuffsante. C’est un test qui est aussi contre-indiqué en cas de grossesse. Du fait de la disponibilité de l’échographie et du scanner, l’UIV est de moins en moins utilisée de nos jours.
  • La cystographie rétrograde (CGR) Anciennement appelée urétrocystographie per-mictionnelle (UCGM), elle est le plus souvent utilisée chez les enfants en
L'échographie rénale est un examen sure, simple qui permet d'évaluer la taille, la forme et la localisation des reins.
Diagnostic des maladies rénales 19.

cas d’infection de l’appareil urinaire à répétition. Durant ces radiographies, la vessie est remplie par un produit radio-opaque grâce à une sonde stérile. Après le remplissage, on demande au patient d’uriner. Les radiographies réalisées durant la miction nous renseignent sur la vessie et l’urètre. Ce test est indiqué pour le diagnostic du refux vésico-urétéral (remontée des urines vers les uretères voire les reins au lieu de descendre par l’urètre) et dans les anomalies de la vessie et de l’urètre.

  • Autres examens radiologiques Pour le diagnostic de certaines affections rénales, des explorations spéciales comme le scanner des reins et des voies excrétrices, l’échographie-Doppler rénale, la scintigraphie rénale, l’angiographie rénale, la pyélographie antérograde et rétrograde etc.... sont très utiles.

4. Autres explorations spéciales

La biopsie rénale, la cystoscopie, et les explorations urodynamiques peuvent être nécessaires au diagnostic de certaines maladies rénales.

Biopsie rénale

La biopsie rénale est utile pour le diagnostic de certaines affections rénales.

Qu’appelle-t-on biopsie rénale?

Durant la biopsie rénale, un petit fragment du rein est prélevé grâce à une aiguille ou trocart. Le prélèvement ainsi obtenu est étudié sous microscope. Ainsi, la biopsie rénale est réalisée pour connaitre la nature exacte des lésions au cours de certaines maladies rénales.

La biopsie rénale est réalisée pour avoir un diagnostic exact de certaines affections rénales.
20. Sauvez Vos Reins

Quelles sont les informations fournies par la biopsie rénale?

Dans certaines maladies rénales, les renseignements fournis par l’histoire de la maladie, l’examen clinique et les explorations usuelles ne sont pas suffsantes pour poser un diagnostic. Dans ces cas, seule la biopsie rénale permet de poser le diagnostic exact.

Comment la biopsie rénale peut-elle aider au diagnostic?

La biopsie rénale permet de poser certains diagnostics spécifques. Grâce aux informations fournies, le néphrologue peut prescrire un traitement adéquat et informe le patient et sa famille sur le pronostic de la maladie et son évolution.

Quelle est la technique de la biopsie rénale?

La méthode la plus utilisée est la biopsie percutanée par un trocart creux qui traverse la peau et arrive jusqu’au rein. L’autre méthode est chirurgicale, la biopsie se pratiquant après incision.

Comment réalise-t-on la biopsie rénale?

  • Le patient est admis à l’hôpital et est consentant.
  • Avant de réaliser la biopsie rénale, on doit s’assurer que la pression artérielle est normale et les tests de coagulation du sang sont normaux également. La prise d’anticoagulants (comme l’aspirine) doit être suspendue 1 à 2 semaines avant le geste.
  • L’échographie rénale est réalisée avant le geste pour guider la biopsie. Le point de biopsie se situe sous la dernière côte, à la partie supérieure de la taille, à côté des muscles du dos.
  • On demande au patient de se coucher sur le ventre (décubitus ventral) en ayant le ventre au-dessus d’un oreiller. Le patient
La biopsie rénale est souvent réalisée par une aiguille fne chez un malade conscient.
Diagnostic des maladies rénales 21.

est conscient durant l’acte. La biopsie rénale est réalisée sous anesthésie chez les enfants, ainsi, ils sont endormis.

  • Apres avoir soigneusement nettoyé la peau, on réalise une anesthésie locale afn de réduire la douleur.
  • Avec le trocart de biopsie, on prélève 2 ou 3 petits fragments du rein. Ces échantillons sont envoyés au pathologiste qui les examinera sous microscope.
  • Apres la biopsie, on applique une pression au niveau du site du prélèvement pour prévenir les saignements. Le patient est gardé en observation 6 à 12 heures et quitte l’hôpital le lendemain.
  • Le patient ne doit pas soulever des objets lourds ou faire de l’exercice physique pendant 2 à 4 semaines après la biopsie.

Y a-t-il des risques dans la biopsie rénale?

Comme tout acte chirurgical, des complications peuvent survenir chez quelques patients après la biopsie rénale. Une douleur locale, des urines rouges une ou deux fois ne sont pas rares mais souvent ces symptômes disparaissent spontanément. Dans de rares cas, le saignement persiste nécessitant une transfusion sanguine. Dans des cas exceptionnels de persistance de saignement, on peut avoir recours à la chirurgie pour enlever le rein qui saigne (néphrectomie).

Parfois, le prélèvement réalisé est insuffsant pour porter un diagnostic (environ 1 cas sur 20) et on doit reprendre la biopsie rénale.

La biopsie rénale est réalisée pour avoir un diagnostic exact de certaines affections rénales.
wikipedia
Indian Society of Nephrology
nkf
kidneyindia
magyar nephrological tarsasag